Le théâtre avec permission

Téhéran - Août 2014

Bahar, Setareh, Amir et Mohammad nous l'ont expliqué dans l'article précédent, quand on monte un spectacle en Iran, on a deux possibilités : travailler avec permission de l'Etat, c'est-à-dire légalement, ou sans, c'est-à-dire illégalement. Et dans le cas où l'on décide de jouer dans un théâtre officiel, il faut demander et obtenir l'autorisation de présenter en public son texte, ses personnages, sa mise en scène, ses costumes, ses décors... autrement dit, tout est passé en revue.

Mais les sujets susceptibles d'être censurés ne concernent que des thèmes bien particuliers.

Et comme les metteurs en scène commencent à connaître le fonctionnement du Ministère de la Culture et de la Guidance Islamique, certains savent maintenant comment s'y prendre pour ne pas trop attirer leur attention au moment du passage devant le jury. Mais pour cela, il est essentiel de ne pas s'être trop fait remarquer auparavant.

Le tout est de trouver la manière dont on dit les choses, sans changer fondamentalement le contenu de la pièce. D'une certaine manière, la censure force à être inventif. Mais cette prise en compte des choses à ne pas dire n'est pas toujours volontaire : l'auteur s'auto-censure automatiquement.

Et dans le cas où les modifications exigées par le Ministère de la Culture et de la Guidance Islamique seraient trop agaçantes, il reste toujours une solution un peu plus radicale...

La censure fait partie des créations Iraniennes mais cela ne signifie pas que le théâtre en Iran serait fondamentalement différent sans la censure. En effet, même si certains ont quelques idées et aimeraient parfois montrer des scènes plus intimistes et plus réalistes, quand on a posé la question « que ferais-tu sans la censure », on nous a en général répondu : « je n'y ai pas vraiment pensé », et Mohammad Rezayi Rad, qui travaille sans permission a ajouté que sans la censure, il ferait exactement la même chose.

Commentaires

Aucune entrée disponible
Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Juliette Wierzbicki