Le Dizi, délice et richesse

Iran - Août 2014

Le Dizi est un plat traditionnel iranien. Le vrai, l'authentique Dizi ne se trouve maintenant quasiment que dans les restaurants car il cuit à feu doux dans les braises d'un four à bois particulier. Le mot « dizi » désigne en fait le pot en terre cuite individuel qui sert à la fois à la cuisson et au service. Dans ce pot, on fait mijoter entre autres, des pommes de terre, de l'agneau, des tomates, des oignons, des poix chiches. On ajoute du curcuma (épice présente dans presque tous les plats en Iran), du sel, du poivre... Et après au moins sept heures de cuisson, le petit pot brûlant est apporté sur la table sur laquelle se trouve du pain, de la menthe, du sel, des petites coupelles de pickle épicé et de crème épaisse. La boisson qui accompagne traditionnellement le Dizi et la plupart des repas est le « doukh » (prononcer dour). C'est une sorte de lait fermenté qui ressemble très fortement au lait Ribot de chez nous. On déguste le plat en plusieurs étapes. D'abord, on découpe une galette de pain en petits morceaux pour les mettre dans un bol. On verse ensuite une partie du bouillon et un petit morceau de gras dans le bol. Pour ne pas se brûler en touchant le pot, l'astuce est d'utiliser une galette de pain en guise de manique ! On mange alors le pain imbibé du bouillon que l'on boit juste après comme une soupe. Même si à ce stade on n'a en général déjà plus faim, c'est le moment d'écraser avec un pilon ce qu'il reste dans le pot en terre cuite pour le manger à la cuillère ou avec du pain. Après ça, on se demande comment va se passer le reste de l'après midi, et sous les conseils de ses voisins qui ne bougent plus beaucoup non plus, on boit du thé pour faire passer le tout. 

Rédiger un commentaire

Commentaires

  • Morice (lundi, 05. janvier 2015 12:33)

    C'est pas bon le doukh

  • Carlos ElMoreno (vendredi, 09. janvier 2015 14:25)

    J'adorerais savoir la recette de ce pain que l'on trempe ? Cela ressemble à des Rothis indiens...

  • Juliette Wierzbicki (jeudi, 26. février 2015 06:54)

    Malheureusement je ne connais pas la recette de ce pain ! Les boulangers utilisent parfois de grands fours sphériques dans lesquels la pâte crue (et mise en forme) est jetée, afin qu'elle se colle
    sur les parois intérieures. Quand la galette de pain se décroche de la paroi, cela signifie que c'est cuit.
    Et en effet cela ressemble un peu aux rotis indiens, ou plutôt aux naans indiens, en plus épais et plus longs.

    Malheureusement je ne peux en dire plus !

  • Juliette (jeudi, 26. février 2015 06:59)

    Mais si c'est bon le doukh Morice Je t'en ramènerai tu seras obligé de le boire, tu verras tu aimeras.

Veuillez entrer le code.
* Champs obligatoires
Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Juliette Wierzbicki